Adrien Rabiot, danse avec les stars

Adrien Rabiot, nouvelle star du PSG ?

Adrien Rabiot, 17 ans, 4 mois et 23 jours est le plus jeune joueur du PSG jamais titularisé en Ligue 1. Une sacrée performance quand ses concurrents directs se nomment Thiago Motta, Momo Sissoko, Javier Pastore ou encore Blaise Matuidi. Alors début d’une belle histoire ou simple coup d’éclat ?

A l’âge où certains s’éclatent à Lloret del Mar, Adrien Rabiot lui vient de disputer son premier match de Ligue 1 dans la peau d’un titulaire avec le PSG face à Bordeaux. Serein, le gamin s’est dit «  à l’aise sur le terrain  » où il «  a donné son maximum  » mais il avoue tout de même «  être déçu du résultat nul » .

Convaincant, il arbore un joli 94% de passes réussies en une heure de jeu. Culminant à 1m89, celui qui se définit comme un milieu relayeur pourrait faire mentir les mauvaises langues qui disent que le pognon de QSI tue la formation Parisienne. Certes Kebano et Bahebeck ont mis les voiles en Ligue 2, mais derrière ça pousse avec Landre, Areola et donc Rabiot.

 

Solide sur ses jambes et dans la tête

Le garçon a déjà un parcours junior fourni, international depuis les U16 avec l’Equipe de France, il a évolué à Créteil, Castelmaurou ou encore Manchester City, il s’entraîne maintenant depuis quelques mois avec le groupe pro. Ce dernier a profité de la préparation d’avant-saison notamment du match face au FC Barcelone pour taper dans l’oeil du Mister Ancelotti, qui ne tarit pas d’éloge sur son joueur «  C’est un garçon très sérieux et très professionnel qui est promis à un futur fantastique. Il sera important dès cette saison »  Habile balle au pied, à 17 ans ce qui marque le plus chez Rabiot c’est sa grande maturité sur et en dehors des terrains. Le bonhomme solide dans sa tête, affronte une épreuve de la vie depuis maintenant cinq ans. En effet, son père hospitalisé à Auxerre souffre d’un locked-in syndrome, une maladie neurologique rare qui provoque une paralysie complète à l’exception des yeux et des paupières. Adrien Rabiot a du grandir plus vite que les autres. Un grand mal pour un petit bien.

 

Quel avenir ?

Se poser la question du futur de Rabiot est limite indécent. Mais il y a toujours un mais. Jadis percer au PSG pour un jeune issu de la formation francilienne relevait du difficile, mais aujourd’hui après l’arrivée de toute la clique d’Al-Khelaïfi c’est quasiment un exploit. Un point positif pour les jeunes et pour le longiligne milieu de terrain, le fait d’apprendre son métier aux côtés de gars comme Ibrahimovic, Lavezzi, Sakho, Pastore ou Siriguc’est la classe.

Si à 17 ans il peut se contenter de faire des feuilles de matchs ou gratter quelques minutes dans la saison, dans quelques années il faudra jouer pour progresser, il y aura t-il la place pour les jeunes titis Parisiens dans le projet du PSG  quand on voit les difficultés d’un gars international comme Sakho à s’imposer en patron. Telle est la question qu’aimerait balayer Adrien Rabiot d’un coup de crampon. Lui le chef de file d’une génération annoncée dorée emmenée par Yaisien, Sabaly, Ikoko, Ongenda ou Areola qui rêvent tous d’être les nouveaux princes du Parc.

 

Elias TOUMI
@Sir_Elias_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.