FC Bayern 04

Le Bayern Muniche s'est fait battre à domicile par une froide équipe du Real Madrid 4 buts à 0

Trois buts en première mi-temps pour mettre à terre une équipe du Bayern sans idées, et un quatrième comme un petit coucou à tous ces spécialistes qui annonçaient il y a un an jour pour jour la fin du football espagnol et la naissance du modèle allemand. Ils n’avaient pas forcément tort car hier soir, c’était un match schizophrène où le Real a joué directement et froidement comme une équipe allemande, alors que le Bayern s’est enfermé dans un toqué sans saveur.

 

Realiste Madrid

Une semaine après avoir perdu par le plus petit des scores à Santiago Bernabeu, le Bayern Münich accueillait le Real dans son antre Bavaroise chauffée à blanc. Après un début de match sans vague, c’est le ciel qui est tombé sur la tête des joueurs de Guardiola avec deux buts encaissés dès sortie du premier quart d’heure. Et comme un symbole, c’est Sergio Ramos qui ramène le Bayern sur terre, deux ans après avoir mis son penalty en orbite face au même Neuer. Avec 70% de possession de balle et 249 passes réussies en première période le Bayern s’enferme tout seul dans un style de jeu qu’on ne lui connait pas, d’autant plus que les Bavarois n’ont pas tiré une seule fois au but lors des 45 premières minutes. C’est comme essayer de finir GTA V sans tirer la moindre balle. Impossible.

Ronaldo, seul au monde

Cristiano Ronaldo

Ainsi font, font, font.

Une belle soirée pour le Real n’en n’est pas une pour Ronaldo quand il ne marque pas. Il aura fallu attendre seulement la 34ème minute pour voir le Portugais inscrire son 15ème but de la compétition sur un contre supersonique emmené par Benzema et Bale. Le Ballon d’Or ajoutera même une 16ème banderille maligne sur coup-franc en toute fin de match. Désormais meilleur buteur sur une saison en LDC, le Portugais peut se tourner sereinement vers la finale et doit même déjà penser à sa deuxième sphère argentée consécutive, mais ça c’est une autre histoire. A terre, les joueurs allemands encaissent un 0-4 sévère pour leur fierté, il y a quelques semaines, après le passage de la tornade Merengue, Schalke se faisait surnommer Schalke 06, hier soir c’était le Bayern 04.

 

Que fait-on maintenant au Bayern ?

Les critiques pleuvent depuis ce matin sur le Bayern Münich, pris à son propre (ancien) jeu par un Real Madrid froid comme un tueur à gages. Guardiola est en ligne de mire avec une tactique jugée stérile et critiquée au sein même du club. Le peuple en a marre du tiki-taka qui ressemble de plus en plus à une géante passe à 10 sans cages, le peuple veut de la contre attaque, le peuple veut de la BBC. Tant pis, Guardiola ne dérogera pas à ses idées et malgré le sacre en championnat, éventuellement la probable victoire en Coupe d’Allemagne, pour le Bayern Münich cette saison restera un échec. En attendant de voir la suivante.

 

Elias TOUMI
@Sir_Elias_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.