L’équipe type des statistiques de la 5ème journée

Rémy Cabella, AS Saint-Etienne
RC10

Une défense atlantique et une attaque parisienne. A part ça, le milieu de terrain fait la part belle aux nouveaux arrivants Cabella et Khazri, tandis que Sliti fait encore tourner la tête des montpelliérains et que Tatarusanu n’encaisse toujours pas de buts.

Gardien

Ciprian Tatarusanu – (FC Nantes) : 55

Troisième match sans défaite pour Nantes et troisième clean sheet d’affilié pour Tatarusanu. La bonne pioche du mercato estival de Ranieri ne cesse de prendre de plus en plus de place dans sa cage. Et lors de la victoire face à Montpellier, le portier international roumain a réalisé pas moins de 4 arrêts décisifs, soit la meilleure performance parmi les gardiens de buts de cette journée. Rassurant dans les airs, il est l’auteur d’un arrêt important dans le temps additionnel. Catenaciu.

Défenseurs

Diego Carlos – (FC Nantes) : 96

Il est brésilien, il est défenseur (central certes), son nom de famille est Carlos et il a inscrit le plus beau coup-franc de la journée. Les spectateurs du match Montpellier-Nantes peuvent remercier Diego Carlos et son éclair qui traversa un match aussi morne que la pelouse était mauvaise. Auteur de 83% de passes réussies, 67% de duels aériens remportés, 2 interceptions et 11 actions défensives, le natif de Barra Bonita a réalisé une performance, en tous points, efficace.

Arnaud Souquet (OGC Nice) – Score Squawka : 71

Il y a deux ans, Arnaud Souquet jouait en National au Poirée sur Vie, après avoir connu ses droits à Pôle Emploi et s’être entraîné avec la CFA de Drancy. Aujourd’hui il régale sur son côté droit niçois et a offert une passe décisive caviar à Mario Balotelli. Si Nice a explosé Monaco, Souquet a lui réalise un match à l’image de ce qu’il produit depuis plusieurs mois maintenant : 79% de passes réussies, 78% de tacles à succès, 2 interceptions, 6 actions défensives et tout cela face à Falcao, Lemar, Lopes et consorts. 

Youssouf Sabaly (Girondins de Bordeaux) – Score Squawka : 62

L’information du weekend pour Youssouf Sabaly, c’est que le petit latéral a choisi de représenter au niveau international les Lions du Sénégal. Gratifié de nombreuses sélections chez les Bleuets, le joueur formé au PSG opte pour la sélection d’Aliou Cissé. Pas plus perturbé que ça, sur le terrain, le numéro 20 des Girondins a réalisé un match plein face à Lille. 38 passes tentées avec 100% de réussite (!), 6 centres, 3 occasions créées, 75% de tacles réussis, 100% de duels aériens remportés, 2 interceptions et 5 actions défensives. 

Théo Pellenard (Girondins de Bordeaux) – Score Squawka : 56

Si les observateurs bordelais craignaient pour la faiblesse d’un poste en ce début de saison, c’est bel et bien celui de Théo Pellenard qu’ils visaient. Pourtant le latéral gauche girondin a certainement réalisé sa meilleure performance défensive de la saison. 79% de passes réussies dont 2 passes clés et 44% de passes vers l’avant, 3 occasions créées, 2 centres, 100% de tacles réussis et 5 interceptions. Statistiquement très propre.

Milieux de terrain

Adrien Rabiot (Paris Saint-Germain) – Score Squawka : 62

Et de trois pour Rabiot ! Pour ceux qui avaient encore des doutes sur le pourquoi du comment Adrien Rabiot s’est emparé de la place de Matuidi, le jeune chevelu en apporte la réponse tous les weekends et cela fait trois fois de suite qu’il est dans l’équipe « statistype ». 109 ballons touchés, 93% de passes réussies dont une passe décisive, 100% de tacles réussis, 100% de duels aériens remportés et 17 ballons gagnés. Rendez-vous la semaine prochaine ?

Wahbi Khazri (Stade Rennais) – Score Squawka : 58

Le retour parfait. Après un exil de presque 2 ans à Sunderland où il aura connu les joies des joutes de Premier League et surtout les affres de la relégation, l’international tunisien s’est engagé à Rennes dans les derniers instants du mercato. S’il s’est longtemps fait attendre dans le vestiaire breton, sur le terrain il ne lui a fallu que 2 minutes pour inscrire son premier but et avec une superbe Madjer s’il-vous-plait ! Pour le reste, niveau stats ça donne : 71% de passes réussies dont 2 passes clés, 2 occasions créées et 5 dribbles réussis. The Revenant.

Naim Sliti (Dijon FCO) – Score Squawka : 56

Dijon ne gagne pas (beaucoup), mais Naim Sliti l’ex-lofteur lillois a bien su tirer son épingle du jeu face à Caen. En plus d’une roulette magique qui aurait fait plaisir à Zizou, le meneur tunisien est a créditer d’une passe décisive, de 75% de passes réussies, de 4 occasions créées, de 3 centres et de 7 ballons grattés.

Rémy Cabella (AS Saint-Etienne) – Score Squawka : 55

Quand on voit les difficultés actuelles du côté de l’Olympique de Marseille, on se demande encore pourquoi Rudi Garcia a laissé filer Rémy Cabella. Très remuant, le milieu offensif formé à Montpellier a inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs face à Angers. Le tout frais n°10 des Verts a aussi réussi 86% de ses passes, avec 36% de passes vers l’avant et 24 passes réussies dans les 30 derniers mètres. 

Attaquants

Edinson Cavani (Paris Saint-Germain) – Score Squawka : 105

Avec déjà 7 buts inscrits en 5 journées, il va falloir s’habituer à voir Edinson Cavani squatter l’équipe type des statistiques. Auteur d’un nouveau doublé, avec 8 tirs, le Matador est à nouveau l’élément offensif le plus actif de la ligne d’attaque parisienne. Sa performance se complète à peine avec 74% de passes réussies et 3 duels gagnés. Un buteur doit mettre des buts, pas réussir des passes.

Neymar (Paris Saint-Germain) – Score Squawka : 72

Neymar par-ci, Neymar par-là, mais en même temps Neymar est vraiment partout. Encore un but, son troisième en Ligue 1, encore une passe décisive, sa quatrième, et toujours plus encore. 7 occasion créées, 9 centres, 106 ballons joués, 6 dribbles réussis et 7 duels gagnés. Trop facile.

 

Données Squawka.com

 

Elias TOUMI
@Sir_Elias_