Ne condamnez pas trop vite Innocent Emeghara

Innocent Emeghara révélation de Sienne en Série A

Débarqué en Italie dans un relatif anonymat au cours du mercato hivernal seulement ensoleillé par le transfert de Mario Balotelli à Milanello, Innocent Emeghara est ce qu’on appelle une bonne pioche. Enterré à Lorient, il revit à Sienne où en l’espace de 4 matchs il a marqué 4 fois.

 

Chez les Remplaçants on aime bien les parcours atypiques et les joueurs frissons, ça tombe bien Innocent Emeghara rentre parfaitement dans ces cases. Emeghara est né en 89 à Lagos aka « La Ville Rouge » en référence à ses milliers de toits de tôle usée dévorée par la rouille que l’on aperçoit quand l’avion descend lentement sur l’agglomération. Il passe les 14 premiers printemps de sa vie à gambader dans le petit village d’Obibi et ensuite direction la grande Europe où il rejoint sa mère arrivée deux ans plus tôt en Suisse.

 

Le foot pour combattre le froid

Comme tout Africain qui se respecte et qui débarque en Europe, Innocent se découvre un petit côté frileux. Heureusement sa maman a la bonne idée de l’inscrire au foot. « La découverte d’une langue étrangère et les températures froides m’ont surpris. J’ai mis longtemps à m’y faire. Il a fallu que ma mère m’inscrive au foot pour que j’y parvienne. »

Après un parcours chez les jeunes qui l’aura vu côtoyer principalement deux clubs : le FC Zürich et le FC Winterthur, c’est dans cette dernière équipe qu’il percera chez les pros. En Challenge League, l’équivalent de notre bonne vieille Ligue 2 chez nos voisins Suisses il alignera des performances qui vont lui permettre de rejoindre les Grasshoppers de Zürich.

 

Des Sauterelles aux Merlus

Dans l’une des meilleures formations du pays, « Inno » explose. A tel point que la Fédération Suisse se penche sur son cas et le récupère pour jouer avec les Espoirs de la Nati. Du haut de son 1m70 il devient redoutablement efficace. Pas vraiment renard des surfaces il dynamite plutôt les défenses avec sa conduite de balle et ses dribbles déroutants.

La Suisse commence à se faire un peu petite pour Emeghara qui malgré un intérêt venu de l’Udinese, répondra favorablement aux appels du pieds d’un certain Christian Gourcuff à Lorient, toujours friand de ce genre de joueurs auquel il peut encore distiller une « post-formation ». L’histoire part même plutôt bien puisque pour sa première entrée en jeu face à Sochaux il marque le but égalisateur. La suite est légèrement moins lumineuse mais reste plutôt correcte pour une première saison en Ligue 1, 5 buts en 27 apparitions.
Devenu international chez les A, la belle mécanique s’enraille à cause d’un désaccord avec le club Breton vis-à-vis de sa participation aux Jeux Olympiques de Londres. Il y est allé mais Lorient s’y serait opposé. Échaudé par l’histoire Christian Gourcuff a remisé son attaquant de poche au placard lui préférant Monnet-Paquet ou Alliadière. Innocent prend son mal en patience et se fait oublier jusqu’au 3 février 2013.

 

Un but contre l’Inter et un doublé contre la Lazio

En effet ce dimanche glacial du 3 février 2013 voit s’opposer à Artemio Franchi le relégable Sienne et les Nerazzurris de Stramaccioni. A 15h21, surprise « Inno » sort de sa boite et inscrit son premier but en Serie A qu’il vient de rejoindre quelques jour auparavant prêté par Lorient. Dans son sillage Sienne surprend tout le monde et plie l’Inter, 3 buts à 1. Mais au lieu de s’éteindre comme il l’avait fait dans le Morbihan, Emeghara poursuit une semaine plus tard où il permet à son équipe d’arracher le match nul face à Bologne. Le meilleur est venu hier soir face à la Lazio de Rome. Venus dans l’objectif de rattraper la Juve qui a chuté contre la Roma de Totti, les Biancocelesti sont repartis la queue entre les jambes avec 3 buts dans les bagages, dont un doublé d’Innocent Emeghara. Qui l’eût cru ? Pas l’intéressé qui cache son étonnement derrière un discours lisse « Je vis assurément un grand moment, je fais de mon mieux et marquer, pour un attaquant, c’est toujours fantastique. J’essaie toujours de donner le maximum pour aider cette équipe qui a cru en moi ».

Tricard à Lorient, il apporte à Sienne un souffle nouveau dans l’optique du maintien où avec ses potes ils viennent de ramasser 7 points en trois matchs. Sensation de ce début d’année, Innocent Emeghara n’est ni Pogba, ni Balotelli, pourtant il mériterait bien qu’on s’intéresse un peu plus à lui.

 

Elias TOUMI
@Sir_Elias_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.