PSG – Real : pluie d’étoiles sur la capitale

Il y a les grands matchs, et ceux qui font rêver. Ce PSG – Real, choc de la troisième journée du groupe A de la Ligue des Champions, appartient à la deuxième catégorie. Déjà déterminant dans la lutte pour la première place, il promet un spectacle démesuré. Alors, avec quels hommes Laurent Blanc partira à l’assaut de la Casa Blanca ? Seront-ils à la hauteur de l’affiche ? Analyse.

 

Revoilà Sirigu

Au placard depuis la reprise, Salvatore Sirigu va profiter de la blessure de Trapp pour refaire surface dans les cages parisiennes. Et s’il pourra compter sur un match à Bastia pour faire chauffer les gants, l’Italien, en manque de repères, aura bien du mal à asseoir son autorité. Avec Ronaldo dans la surface, il devra pourtant aller au charbon. Un vrai grand test pour celui toujours pressenti pour succéder à Buffon dans les cages de la Squadra Azzurra. Et si ce match face au Real redistribuait toutes les cartes au poste ? Au-delà du résultat, Sirigu sait que sa performance personnelle sera scrutée. Une bonne nouvelle pour le PSG.

 

Blanc a trouvé sa défense

Maxwell – Luiz – Silva – Aurier : voilà la défense installée par Laurent Blanc depuis plusieurs semaines. Le premier cité est indéboulonnable tant il est régulier et efficace défensivement. Bale absent, le Brésilien aura sans doute des occasions de faire admirer sa qualité de centre. Il ne sera pas de trop pour servir Ibrahimovic et Cavani.

On en attend encore plus de Serge Aurier, qui explose littéralement à l’autre bout du terrain. Véritable roc mais également incroyablement porté vers l’avant, le Parisien pourrait bien être le facteur X de ce choc. Car pour imposer son statut de géant du continent et donner un peu plus de crédit à son objectif Ligue des Champions, Paris ne devra pas reculer face au Real. Lorsqu’on connaît l’importance du secteur gauche madrilène, porté par le feu follet Marcelo, l’activité de Serge Aurier sera déterminante. L’ivoirien devra non seulement être irréprochable défensivement mais surtout capable de rendre le chevelu madrilène timide, afin que Matuidi puisse se rendre plus disponible offensivement. C’est l’une des clés du match. Le danger est souvent venu des côtés avec Paris depuis la reprise et on sait que les grands rendez-vous se débloquent de plus en plus sur des montées des latéraux. Une grande prestation face au Real et Serge s’installerait durablement côté droit. A lui de jouer.

Dans l’axe, pleine confiance au duo Luiz – Silva. Vexé d’avoir été snobé par Dunga en sélection, O Monstro, redevenu impérial, compte sur cette affiche pour faire prendre conscience à son sélectionneur de l’erreur qu’il a commise. Les deux Brésiliens devront être particulièrement vigilants face à Ronaldo, déjà auteur de cinq buts en deux matchs de Ligue des Champions.

 

La guerre du milieu

Matuidi, Motta, Verratti : voilà le trio qui aura pour mission de soutenir la comparaison avec Modric, Kroos et Casemiro. Et là, c’est compliqué. Pour la simple raison que Modric est actuellement sur une autre planète, tandis que Kroos est de plus en plus à l’aise dans son rôle de catalyseur / relanceur. Casemiro ? Mis en confiance par Benitez, il dévoile un peu plus de son potentiel à chaque match, et ressemble de plus en plus à un immense joueur. Le milieu madrilène a mangé celui de l’Atletico à Vicente Calderon il y a quelques jours en Liga et il faudra que les trois parisiens évoluent tous ensemble à leur meilleur niveau pour prendre le contrôle du cuir. Ils en sont capables.

 

Di Maria est là pour ça

Ce n’est pas qu’une légende : les grands joueurs prennent un malin plaisir à briller face à leurs anciens clubs. Après avoir fait rêver les Madrilènes pendant plusieurs années, « Angelito » fait maintenant le bonheur du PSG, et compte sur ce match pour se mettre définitivement le Parc dans la poche. Arrivé pour aider le PSG à franchir un cap sur la scène européenne, l’Argentin, déjà buteur face à Malmö lors de la première journée (2-0), devra encore répondre présent.

 

devant, Cavani – Ibrahimovic !

Cavani marque ! Plus décisif que jamais depuis son arrivée, l’attaquant de la Celeste voudra profiter de ce match de prestige pour s’affirmer un peu plus offensivement et faire taire une bonne fois pour toutes les critiques qui planent sur son rendement dans les grands matchs. En train de retrouver une dimension physique intéressante, Ibrahimovic reste lui indéboulonnable. Le Suédois devra jouer des coudes pour bousculer la charnière Ramos – Varane et ainsi se rendre disponible à la réception des centres. Comptez sur lui.

 

Pour gagner, Paris doit jouer !

Le PSG a clairement un coup à jouer face au Real. La bande à Blanc avait fait chuter Barcelone (3-2) en poules au Parc l’an passé et devra adopter la même philosophie de jeu offensive pour faire plier le club aux dix Ligues des Champions. Attention toutefois à l’excès de confiance… Malgré les absences de Benzema et Bale, blessés, le Real pourra s’appuyer sur une charnière Varane-Ramos irréprochable, et un milieu de terrain Modric-Kroos-Casemiro pas loin d’être injouable. Attendu en pointe pour l’occasion, Ronaldo va attirer tous les ballons. Charge à Thiago Silva et David Luiz de le museler ! Propulsé favori si l’on se penche sur les cotes du match, Paris a déjà gagné sur le plan médiatique. Mais tout se jouera sur des détails. Ceux qui érigent une belle équipe au rang de géant… Alors, le niveau de ce PSG version 2015 coïncide-t-il vraiment avec ses ambitions européennes ? Réponse le 21 octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *