Quick Soccer : Un sport trop moderne ?

Le Quick Soccer né dans les rues de Toulon est-il un sport trop moderne ?

Mixité, égalité, liberté et fair-play sont des valeurs que les grandes instances aiment particulièrement utiliser, si ce n’est instrumentaliser afin de promouvoir une certaine image, bien plus reluisante que celle véhiculée par le sport business. Seulement pour eux, certaines personnes prennent ces questions très au sérieux et vont même jusqu’à apporter leur pierre à l’édifice par des actions concrètes et surtout, au grande horreur, de nouvelles idées.

C’est le cas de Georges Decerier, le créateur du Quick-soccer. Un sport né dans les rues de Toulon et qui se bat pour s’y développer. Se battre, le mot n’est pas trop fort pour qualifier la détermination de son créateurs et de certains joueurs. Car si sur le papier, cette forme ultra-technique du football a tout pour rencontrer un réel succès, les pouvoirs sportifs ne font que très peu pour aider au développement d’un sport peut être trop progressiste pour un univers bien conservateur.

Un reportage de Cyril Morachioli pour les Remplaçants et Siena Prod

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *