Statistiquement, ces jeunes sont les meilleurs

Malang Sarr

A mi-championnat, plusieurs jeunes joueurs de 21 ans et moins ont démontré que la valeur n’attend point le nombre des années. Statistiquement, grâce aux données du site Squawka, voici les onze meilleurs joueurs de moins de 21 ans de Ligue 1.

 

Gardien

Thomas Didillon (21 ans, FC Metz)

Un premier contrat professionnel à 17 ans, des débuts à 18 et un enfant à 20, Thomas Didillon est un homme pressé. Celui qui petit a fini dans les cages parce que « le foot faut courir, c’est fatiguant » est statistiquement le meilleur jeune portier de l’hexagone. L’international espoirs tente de maintenir le FC Metz à flot et malgré une valise remplie de 7 buts contre l’AS Monaco le 1er octobre dernier, il réalise une demie-saison pleine devançant Alban Lafont mais aussi Jérôme Prior.

17 matchs joués, 88 score performance Squawka, 6 cleens sheets, 2,76 arrêts par match.

Défenseurs

Malang Sarr (17 ans, OGC Nice)

Joueur de champ le plus utilisé par Lucien Favre, à 17 ans, Malang Sarr est un prodige. Auteur de son premier but en championnat pour sa première apparition en août dernier, le défenseur central impressionnant de maturité, qui fêtera sa majorité le 23 janvier n’est pas étranger à la place de leader de son club formateur. L’enfant du quartier des Moulins à Nice est statistiquement le meilleur jeune joueur de moins de 21 ans de Ligue 1, mais aussi des cinq grands championnats. Solide et serein, un peu comme lui.

19 matchs joués, 533 score performance Squawka, 20 tacles réussis, 45 interceptions, 82 dégagements.

Mouctar Diakhaby (20 ans, Olympique Lyonnais)

Ces dernières saisons, les excellents joueurs formés entre Rhône et Saône sont légion, entre les Gonalons, Lacazette, Umtiti, Fékir, Ghezzal et autres Tolisso. Depuis le coup d’envoi du championnat, Mouctar Diakhaby du haut de ses 20 ans, semble avoir pris la bonne voie pour faire partie de cette lignée royale. Alors que l’on attendait Nicolas Nkoulou pour remplacer Samuel Umtiti, c’est le longiligne (1m92 pour 74 kg) Diakhaby qui a déboulé sans crier gare. Résultat : 11 matchs de Ligue 1, 3 de Ligue des Champions et une assurance à toute épreuve. « Je pensais que la Ligue 1 était encore plus dure que ça et, en fait, le niveau n’est pas si exceptionnel »

11 matchs joués, 333 score performance Squawka, 8 tacles réussis, 20 interceptions, 90 dégagements.

Presnel Kimpembe (21 ans, Paris Saint-Germain)

Après le départ de David Luiz cet été, la colonne arrivées du PSG grossissait à vue d’œil pour remplacer le défenseur central. Une colonne qui restera pourtant vierge, le jeune Presnel Kimpembe s’emparant de la place de troisième défenseur central de la hiérarchie parisienne. A coups d’impact, de sorties autoritaires mais aussi et surtout de relances soyeuses et rassurantes, le gamin de Beaumont-sur-Oise a rapidement impressionné. Convoqué en équipe de France cet automne, en profitant il est vrai d’une hécatombe à son poste, Kimpembe se pose comme un choix d’avenir mais aussi comme quelqu’un sur qui il faudra compter dès aujourd’hui.

9 matchs joués, 314 score performance Squawka, 7 tacles réussis, 24 interceptions, 28 dégagements.

Je pensais que la Ligue 1 était encore plus dure que ça et, en fait, le niveau n’est pas si exceptionnel

Mouctar Diakhaby

Milieux

Adrien Rabiot (21 ans, Paris Saint-Germain)

On ne présente plus le milieu de terrain du PSG, qui même handicapé par une vilaine blessure à la cuisse lors de sa première sélection avec les grands Bleus, s’impose cette saison comme l’un des meilleurs joueur d’Europe à son poste. Un pied gauche sûr, une vision du jeu périphérique et une progression qui semble sans limite, la saison 16/17 est celle d’Adrien Rabiot.

11 matchs joués, 360 score performance Squawka, 1 but, 7 passes clés, 91% de passes réussies, 17 interceptions

Ellyes Skhiri (21 ans, Montpellier)

Ellyes Skhiri est peut-être le nom le moins connu de ce onze type, mais il est loin d’être le moins efficace. Le milieu axial de Montpellier attaque à 21 ans, sa troisième saison dans le groupe professionnel. Auteur d’une prestation majuscule face au Paris Saint-Germain, le natif de Lunel termine l’année 2016 comme un comète. Certainement l’un des premiers noms cochés par Frédéric Hantz lors de ses compositions d’équipe, il viendrait à manquer énormément à l’entre-jeu pailladin si ce franco-tunisien optait pour les Aigles de Carthage et la CAN qui s’annonce à l’horizon…

18 matchs joués, 242 score performance Squawka, 1 but, 6 passes clés, 82% de passes réussies, 57 interceptions

Ronny Lopes (21 ans, Lille)

Né à Belém au Brésil, passé par les équipes de jeunes du Benfica Lisbonne et le centre de formation de Manchester City, Rony Lopes est pourtant presque un vieil habitué des pelouses de Ligue 1. Propriété de l’AS Monaco, le meneur de jeu portugais vit cette saison son troisième prêt dans le Nord. Co-meilleur buteur du LOSC, il participe grandement depuis quelques semaines au redressement du club lillois, en se posant comme l’une des sensations à son poste en Ligue 1.

12 matchs joués, 207 score performance Squawka, 3 buts, 1 passe décisive, 12 passes clés, 78% de passes réussies

Thomas Lemar (21 ans, Monaco)

Après Kimpembe et Rabiot, Thomas Lemar est le troisième joueur de ce onze type à avoir connu les joies d’un rassemblement en équipe de France cette saison. Avec 6 buts et 4 passes décisives le petit gaucher formé à Caen est l’une des roues motrices de l’attaque flamboyante de Monaco qui gifle tout le monde sur son passage depuis août. Principal pourvoyeur de ballons du duo Germain-Falcao, le natif de Baie-Mahault ne devrait pas faire de vieux os en Principauté, alors profitons de lui.

16 matchs joués, 396 score performance Squawka, 6 buts, 4 passes décisives, 24 passes clés

Allan Saint-Maximim (19 ans, Bastia)

Tiens, encore un joueur prêté par Monaco… L’ex enfant prodige du centre de formation de Saint-Etienne où il a fait ses débuts pro à 16 ans a rallié le Rocher en 2015 avant d’être immédiatement prêté dans la foulée à Hanovre en Bundesliga. Mauvais délire pour Saint-Maximim qui ne s’y adaptera jamais, au contraire de Bastia. Cette saison il porte l’attaque corse sur ses jeunes épaules de 19 ans, entre dribbles chaloupés et frappes lointaines, la présence de Saint-Maximin est un spectacle à elle toute seule.

18 matchs joués, 331 score performance Squawka, 2 buts, 3 passes décisives, 23 passes clés

Attaquants

Maxwel Cornet (20 ans, Olympique Lyonnais)

Souvent irrégulier, pas spécialement titulaire, Maxwel Cornet est malgré tout cette saison l’un des dangers offensifs de l’OL. S’il a fini l’année 2016 avec seulement 118 minutes de jeu sur les six derniers matchs de Lyon en championnat, poussé sur le banc par le retour en forme de Mathieu Valbuena, rappelons que Cornet n’a que 20 ans et qu’il est souvent trimballé entre l’axe et les ailes de l’attaque. Lieutenant de l’ombre de Lacazette et Fékir, il est cette saison, le meilleur attaquant de moins de 21 ans de Ligue 1, statistiquement que l’on s’entende bien.

16 matchs joués, 96 score performance Squawka, 2 buts, 1 passe décisive, 9 passes clés

Kylian Mbappé (18 ans, Monaco)

Avec Malang Sarr, Kylian Mbappé est LA sensation jeune de ce début de saison en Ligue 1. Il vient à peine de fêter ses 18 ans et arbore déjà un CV bien fourni : une trentaine de matchs professionnels avec quelques apparitions en Ligue des Champions, 7 buts, un titre de champion d’Europe des U19 et une offre de 60M€ de Manchester City repoussée l’été dernier. Ses qualités amènent forcément à pousser la comparaison avec un certain Thierry Henry dont les statistiques au même âge étaient moindres, mais pour Mbappé cela ne veut rien dire ‘ »Pour l’instant, je ne suis personne. Et si ça s’arrête demain ? » Vu comme c’est parti, ce serait étonnant que Mbappé s’arrête demain…

11 matchs joués, 84 score performance Squawka, 3 buts, 5 passes décisives, 8 passes clés

 

Elias TOUMI
@Sir_Elias_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *