Téléfoot, le lent déclin d’un mythe

L'émission Téléfoot auparavant incontournable est en train de perdre ses lettres de noblesses

Né en 1977 Téléfoot, l’émission mythique de TF1 suscitait déjà des critiques d’un autre temps où Guy Roux annonçait que le programme viderait les stades. Après plus de trois décennies de règne, aujourd’hui le programme ne fait plus rêver et étale toute sa médiocrité à peine contredite par quelques reportages de très bonne qualité. Des Z’Insolites au FastFoot, de Thierry Rolland à Christian Jeanpierre, les Remplaçants vous brossent le portrait d’une émission qui ne souffrirait pas d’un bon coup de ménage.

Critiquer Téléfoot dans la tendance actuelle voudrait qu’on tape à bâtons rompus sur le contesté Christian Jeanpierre et les choix éditoriaux de l’émission cantonnés à un cercle restreint d’équipes et de joueurs, les plus populaires si possible. Pourtant CJP et son équipe sont bien malheureux et dépendants face à la stratégie du groupe TF1 vis-à-vis des droits TV du football et de la Ligue 1 plus particulièrement. Cette Ligue 1 ex-joyau de l’émission à pris le large chez Canal + et plus récemment Be In Sport, les hautes sphères de la Une ne veulent plus mettre la main au portefeuille. Idem concernant le Ligue des Champions dont seule la finale sera diffusée sur un chaîne non cryptée.

De la naissance à l’âge d’or

En 1977, Pierre Cangioni journaliste sportif et Corse de son état, présente aux dirigeants de TF1 ainsi qu’à la LNF son projet d’une émission télé consacrée entièrement au football. Pour être sûr de son coup il propose même un nom aux initiales de la chaîne qui flatte les boss de TF1 « TéléFoot 1 ». Convaincus ils verseront 700.000 francs (106.000€) à la Ligue pour acheter les droits et les images relatives à la Division 1. Téléfoot est né.

Diffusé le vendredi et le samedi soir, Téléfoot séduit. A tel point que Guy Roux, se lamente et râle auprès de la Ligue en prétextant que « l’émission vide les stades ». Pourtant jusqu’en 1981 le format ne bougera pas et TF1 renouvellera son partenariat avec la LNF en offrant jusqu’à 3M de francs (457.000€) pour écarter la concurrence d’Antenne 2. 1981 est une date charnière, car elle marque une nouvelle impulsion pour Téléfoot. Papa Cangioni est écarté et c’est le jeune Michel Denisot qui le remplace. L’émission est déplacée au dimanche matin pour attirer un maximum de téléspectateurs. La raison est aussi technique, en effet le laps de temps et les images de matchs sont beaucoup plus importants le dimanche que le samedi.

Le train de Téléfoot roule maintenant à très grande vitesse et la valse des présentateurs est alors lancée. Denisot quitte TF1 pour Canal+ en 84, remplacé par Didier Roustan qui lâchera le navire en 89 lui aussi pour la chaîne cryptée. Arrive alors Roger Zabel qui ne tiendra pas plus d’une saison et quitte l’émission en 90. La stabilité arrive et elle a un nom : Thierry Rolland. Le regretté est à l’époque l’un des journalistes sportifs les plus populaires et influents du PAF. Sa période de règne coïncide avec l’âge d’or de l’émission qui durera quasiment 15 ans. En ce temps là, regarder Téléfoot pour un footeux équivaut à aller à la messe pour un croyant. Les chroniqueurs se succèdent, on peut voir à l’écran des gars comme Larqué, Frédéric Jaillant, Pascal Praud, Vincent Hardy, Romain Del Bello ou Christian Jeanpierre. Fait rare, Téléfoot accueille même des dames comme Nathalie Renoux ou Estelle Denis.

 

Le début de la fin

En 2004, Canal+ attire et revendique un nombre croissant d’abonnés. Son émission « Jour de Foot » connaît un véritable succès le samedi soir.  Conscient de cette nouvelle concurrence, TF1 mise sur Thierry Gilardi débauché justement de C+. Grosse personnalité du football français il se voit confier les clés de l’émission dominicale où il doit apporter une nouvelle touche tout en puissance. Tout roule jusqu’en 2007, au moment où la LFP (ex LNF) attribue les droits de rediffusion de la Ligue 1 à France 2 et son fameux « France 2 Foot ». Coup dur pour TF1 et Téléfoot qui commencent à montrer des signes d’essoufflement. Pourtant l’émission est toujours là et se rabat sur les championnats étrangers, les coupes d’Europe et l’équipe de France. 2008 est une année noire pour Téléfoot. Pour preuve, malgré la disparition de l’éphémère « France 2 Foot », c’est Canal+ qui rafle la Ligue 1 et lance son désormais célèbre « Canal Football Club ». Pire encore, un triste après-midi de mars 2008, Thierry Gilardi succombe à une crise cardiaque à l’âge de 49 ans. Les fans et Téléfoot ne s’en sont toujours pas remis. Remplacé au pied levé par Christian Jeanpierre qui connaît parfaitement l’émission pour l’avoir déjà présentée par intérim et surtout de par son ancien rôle de chroniqueur. Véritable intronisation ou choix par défaut de TF1 ? On ne le saura vraisemblablement jamais.

Un nouveau souffle à donner

Entouré depuis 2008 d’une équipe de chroniqueurs et journalistes compétents sur le papier, CJP a pourtant du mal à faire l’unanimité. Téléfoot se retrouve sevré d’images de la Ligue 1, les résumés européens sont de plus en plus faméliques et les reportages sur l’équipe de France tournent en rond. Les critiques se font toujours plus virulentes sur les choix éditoriaux d’une émission à la peine et qui souffre de la comparaison avec le CFC de Canal+. Les reportages « Au coeur des Eléphants de Didier Drogba/Lions de Samuel Eto’o » « Le Real Madrid par Karim Benzema » se multiplient au point de lasser les téléspectateurs. Les errements de CJP, les analyses en bois de Lizarazu et les vidéos vues et revues que nous présente Fred Callenge nous fatiguent. Aujourd’hui Téléfoot est englué dans une situation compliquée. On ne critique même plus Téléfoot, non pire, on ne le regarde plus. Difficile pour nous de reconnaître l’émission pour laquelle quittait son lit tiède à 10h le dimanche matin. Le générique n’existe même plus, alors qu’il était avant un des moments les plus savoureux de l’émission.

Pourtant il existe encore quelques beaux reportages d’investigation, comme ceux dernièrement sur N’Koulou ou Adil Rami par exemple, comme des phares en plein brouillard. Une porte de sortie pour Téléfoot ? Une nouvelle orientation à donner à l’émission est plus que souhaitable à l’heure où les chaînes payantes sont en train de se partager le gâteau football, laissant de côté la gratuité. Profiter de l’aura dont bénéficie encore Téléfoot pour en faire une émission de reportages sur d’autres footballs, exit les Messi, CR7 et autres Mourinho. Si un gars de la rédac’ passe dans le coin, par pitié faites quelque chose pour Téléfoot, pour nous, pour le football.

 

Elias TOUMI
@Sir_Elias_

8 commentaires

  • Quentin dit :

    Excellent article sur une émission jadis célèbre mais qui sombre depuis quelques années!

  • sebzin23 dit :

    merci CJP, il me file des boutons le Coco.
    Q

  • Ping : RAGEMAG
  • Micka92 dit :

    Je prenais plaisir à regarder votre émission ce matin, en tant que supporter de GUINGAMP. Quelle fut ma surprise de découvrir votre contenu !
    En effet, je trouve inadmissible de ne pas parler du derby Guingamp- Rennes dans votre émission du 06 octobre 2013,( même pas un mot ),en faire des tonnes sur un Nantes Evian Thonon Gaillard est-il bien nécessaire ?
    Nantes est en effet un grand club français, mais Guingamp voire Rennes n’a pas a rougir d’un Nantes – Evian TG
    Je trouve cela irrespectueux de votre part.
    De toute manière, vous (les médias) enterrait trop facilement le « petit poucet », qui pose visiblement problème ?!
    A la vue de votre perte d’audimat face à la concurrence de Canal Football Club, j’estime que vous devez revoir vos positions.

    A bon entendeur …

  • Moiti dit :

    Et maintenant c’est pire ça ne parle du PSG, aujourd’hui par exemple ( 30/03/14 ) Après avoir demander à Mathieu Debuchy si il rêvé d’aller au PSG nous avons eu droit à un reportage sur Zlatan suivie de près par un autre sur Lucas Moura… il faut être parisiens pour regarder téléfoot… vivement que ça s’arrête !

  • Mau dit :

    Téléfoot c’est devenu une émission sans intérêt on ne parle plus du championnat de ligue 1 a part le PSG plus aucun plaisir a regarder cette émission.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.