Auxerre, un retour en National 40 ans plus tard ?

L'AJ Auxerre en grand danger

Samedi les U19 auxerrois remportaient la 9ème Gambardella du club (2-0 contre Reims) en lever de rideau de la finale de Coupe de France. La veille, les pros eux s’enfonçaient encore un peu plus en Ligue 2 après une défaite 1-0 à Niort. A seulement 3 journées du terme, les Auxerrois sont 18ème et n’ont plus le droit à l’erreur s’ils ne veulent pas renvoyer l’AJA en National qu’elle a quitté à l’été 1974.

Si la formation semble toujours aussi performante à Auxerre, Johan Radet, le coach des U19 vainqueurs de la Gambardella, ne doit plus savoir quoi faire pour garder ses meilleurs éléments. Face aux résultats catastrophiques des pros, celui qui a fait toute sa carrière de joueur au club (de 1996 à 2007), a la mission compliquée d’éviter la fuite des jeunes talents. Son plus grand problème à l’heure actuelle est d’offrir à ses joueurs des perspectives d’avenir convenables puisque le club semble se diriger tout droit vers le National. Et malheureusement cette issue est de plus en plus probable. Pour cause. Les Auxerrois n’ont gagné que 2 de leurs 17 derniers matches de championnat. Pour être clair, depuis la reprise au mois de janvier et le départ de Paul-Georges Ntep (toujours meilleur buteur du club avec 7 buts) pour Rennes, l’AJA c’est 2 victoires, 6 nuls et 9 défaites. Un véritable parcours de reléguable. Pire, les hommes de Jean-Luc Vannuchi, arrivé de Martigues (CFA) à la mi-mars pour remplacer Bernard Casoni, n’ont enregistré que 8 victoires depuis le début de saison.

Une fin de saison à suspens

Avec à peine 36 points après 35 journées, les Auxerrois sont à lutte pour sauver leur peau 2 ans seulement après avoir quitté la Ligue 1. Et la mission semble plus que compliquée. Mais pas impossible quand on se penche sur le calendrier. Si la CA Bastia va retrouver le National une saison après son arrivée en Ligue 2 ; Châteauroux (15ème, 40 points), Laval (16ème, 38 points), Nîmes (17ème, 36 points avec 1 match en moins à jouer contre Caen), Auxerre (18ème, 36 points) et Istres (19ème, 36 points) sont à la bagarre pour éviter la relégation. Et dans cette course au maintien, les Bourguignons ont un calendrier qui semble jouable. Ce mardi, Jean-Luc Vannuchi et ses hommes ont la chance de recevoir une équipe du Havre (11ème) qui viendra à Auxerre sans aucune pression et surtout sans plus rien à jouer. De plus, l’historique des confrontations entre l’AJA et le HAC à l’Abbé Deschamps est largement en faveur des locaux. En 14 rencontres les Haut-Normands ne se sont jamais imposé à Auxerre (10 défaites et 4 nuls). Une belle occasion de prendre 3 points quand dans le même temps Istres reçoit Lens (3ème) dans l’obligation de gagner pour espérer monter en Ligue 1, quand Nîmes se déplace à Angers (6ème) qui a encore un espoir de voir plus haut la saison prochaine et quand Laval reçoit Nancy (4ème) pour qui tout autre résultat qu’une victoire serait une contre-performance. Quant à Châteauroux, qui se déplace à Dijon (7ème), la 36ème journée pourrait lui permettre de prendre le dernier point qui lui manque pour définitivement se sauver.

2 places pour 4 dans la charrette direction National

Les 37ème et 38ème journées devraient donc être le théâtre d’une lutte à distance entre 4 équipes pour 2 aller directs en National. Si Châteauroux n’a toujours pas officialisé son maintien en Ligue 2 à Dijon mardi, il ne sera pas trop tard pour le faire 3 jours plus tard lors de la réception de Créteil (13ème). Dans le même temps, l’AJA aura une nouvelle occasion de faire un très bon coup en se déplaçant à Arles-Avignon (12ème) qui termine sa saison en roue libre. Lors de ses 5 dernières visites au Parc des Sports, Auxerre s’est imposé à 3 reprises pour 1 défaite et 1 nul.

En cas de bon résultat dans le Vaucluse, l’opération pourrait même être excellente puisque dans le même temps Laval reçoit Nîmes dans ce qui s’annonce être le match de la mort pour le perdant. Les Istréens, eux, recevront des Dijonnais (7ème) certainement déjà démobilisés.
C’est donc lors de l’ultime journée que tout devrait se faire. Et malheureusement pour les Auxerrois, il sera l’heure pour eux de recevoir une équipe de Nancy (4ème) qui pourrait alors jouer sa montée en Ligue 1. Des 4 postulants au maintien, seul l’AJA aura un gros match à jouer au soir de la 38ème journée. En effet, Istres ira à Angers (6ème) qui sera certainement hors de la course à la montée à ce moment là, Nîmes se déplacera sur la pelouse de Créteil (13ème) et Laval recevra Metz (1er) d’ores et déjà assuré de jouer en Ligue 1 la saison prochaine. Et si Châteauroux n’a toujours pas réussi à se maintenir, leur déplacement à Brest (8ème) sera beaucoup plus simple à gérer que la réception de Nancy pour Auxerre puisque les Lorrains se sont déjà imposés à 5 reprises en 19 rencontres à l’Abbé Deschamps.

Bref à 3 journées du terme, pour Auxerre le maintien en Ligue 2 risque de se jouer à pile ou face. Surtout que son goalaverage est loin d’être le meilleur. En cas d’égalité de points avec Nîmes (-7) ou Laval (-8), Auxerre (-13) sera en très mauvaise posture sauf si l’équipe de Jean-Luc Vannuchi étrille Le Havre ou Arles-Avignon. Après une relégation en Ligue 2 au terme de 32 saisons consécutives au sein de l’élite du football français, l’AJ Auxerre semble en route pour retrouver le National 40 ans après l’avoir quitté. Quand on voit le parcours de Metz une relégation n’est pas irrémédiablement synonyme de descente aux enfers, mais il y aura certainement assez de raisons pour que l’ami Guy Roux en mange son bonnet.

 

Nourredine REGAIEG
@Nouregaeig

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.