Ce Diable de Courtois

Thibault Courtois est l'un des meilleurs gardiens du monde malgré son jeune âge

Cette saison, il éblouit l’Europe du football par sa maturité et est déjà considéré comme l’un des tous meilleurs à son poste. Ce « petit » belge là, c’est Thibaut Courtois, le gardien de l’Atletico Madrid. À seulement 21 ans, celui que l’on surnomme la « grande frite », dans une Belgique où Wallons et Flamands n’ont (presque) que le football pour trouver une unité, a déjà tout d’un grand.

 

« Une minute en 2e période a suffi pour décider de l’issue de tout. Une minute lors de laquelle le gardien de l’Atletico a fait un  arrêt impossible sur une tête de Terry. Avant ce penalty qui tue la rencontre. » José Mourinho a résumé mieux que quiconque la 53ème minute de cette demi-finale retour de Ligue des Champions, ce mercredi soir à Stamford Bridge. Alors que l’Atletico de Diego Simeone a réussi à égaliser juste avant les citrons, les Londoniens n’ont d’autre choix que de marquer de nouveau pour espérer se qualifier pour la finale. Impuissant sur le but de Torres, Thibaut Courtois effectue jusque-là un match sobre et solide et va alors choisir cette fameuse 53ème minute pour faire étalage de toute sa classe. Sur un coup franc lointain parfaitement distillé par Willian, John Terry parvient à se défaire du marquage pour placer une tête surpuissante dans le but madrilène. Tout Stamford Bridge se lève… Mais non ! Courtois se couche parfaitement sur la tentative du capitaine des Blues. Un arrêt exceptionnel en guise de premier tournant de la rencontre. Car c’est dans la foulée que Samuel Eto’o, tout juste rentré en jeu, va déséquilibrer Diego Costa en pleine surface. Après quelques difficultés à stabiliser la gonfle sur le point de penalty, le buteur espagnol ne tremble pas pour donner un avantage rédhibitoire aux Colchoneros qui termineront le travail avec un troisième but de Arda Turan.

Une 53ème minute significative d’un gardien en état de grâce cette saison et qui n’est en rien étranger à la bonne dynamique des partenaires de l’ancien Lyonnais Tiago. Une équipe madrilène leader de Liga avec la meilleure défense (22 buts encaissés depuis le début de saison), une nouvelle finale de Ligue des Champions après quarante ans d’attente… la saison réalisée par les Colchoneros est exceptionnelle. Et Thibaut Courtois en est un grand artisan. Dire que le portier des Diables Rouges n’aurait sans doute pas joué ce match si Enrique Cerezo, le président de l’Atletico, n’avait pas révélé au grand jour la clause interdisant à Courtois de jouer contre Chelsea sauf contre une importante contrepartie financière. Car Thibaut Courtois appartient au club londonien qui l’a prêté au club madrilène après l’avoir acheté 10 millions d’euros à Genk en 2011. Une révélation qui a obligé l’UEFA à intervenir et à rendre l’accord caduque.

Thibaut Courtois arrêt

Face à Valence en championnat dimanche (victoire 1-0), Thibaut Courtois a réalisé le 100ème clean sheet de sa carrière. À seulement 21 ans…

Cap sur le Brésil

L’Atletico possède donc avec Thibaut Courtois un gardien de grand talent. Une pépite que Chelsea compte bien ne plus partager. Problème, Petr Cech est sous contrat avec le club londonien jusqu’en 2016. Tout comme Thibaut Courtois. Et aucun des deux ne souhaite prendre place sur le banc des Blues. Le portier belge a d’ailleurs fait savoir qu’il ne voulait pas d’un nouveau prêt. « On va trouver une solution en bonne intelligence » explique Christophe Lollichon, l’entraîneur des gardiens londoniens, qui ne tarit pas d’éloges sur le prodige belge. « Il réunit toutes les qualités du gardien moderne. Avec une envergure très importante, il est très, très rapide pour aller au sol. En plus techniquement il a déjà quasiment tout, dans les prises de balle, au pied… » détaille t-il. Des qualités que l’international belge aux 15 sélections fait aujourd’hui éclater au haut niveau, et qui ne seront pas de trop pour aider la sélection belge à bien figurer à Rio en juin prochain. La Belgique retrouvant la Coupe du Monde après douze ans d’absence (dernière participation en 2002, élimination en huitièmes de finale).

Mais avant de penser au Brésil, Thibaut Courtois a deux objectifs en ligne de mire. Remporter une Liga qui fuit l’Atletico Madrid depuis 1996. Et la finale inédite de Ligue des Champions le 24 mai prochain. Une Coupe aux grandes oreilles que l’Atletico n’a jamais remporté tandis que le Real court lui avec obstination après sa dixième victoire. Une chose est sûre, celui qui a effectué son premier match pro à 16 ans, 11 mois et 6 jours (saison 08/09 sous le maillot de Genk) compte bien ajouter une ligne à un palmarès déjà fourni. Champion de Belgique, vainqueur de l’Europa League et de la Supercoupe d’Europe, une Coupe d’Espagne… Et ce à seulement 21 ans. Une « grande frite » qui a donc l’avenir devant lui. Et qui s’impose d’ores et déjà comme l’un des tous meilleurs gardiens du globe.

 

Julien COLLOMB
@JujuCollomb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.