Les petites blessures du quotidien

Les blessures des footballeurs

En ce jour d’Halloween, les Remplaçants vous font vivre l’horreur à leur manière avec cette petite sélection des pires blessures du football. Âmes sensibles s’abstenir.
 

Le traumatisme crânien de John Terry (Chelsea)

56ème minute d’un Chelsea-Arsenal très accroché, le défenseur central des Blues monte pour placer sa tête sur un corner botté par un Robben encore chevelu. La suite c’est un ballon qui traîne dans la surface des Gunners que les grands compas (CJP c’est pour toi) d’Abou Diaby veulent expédier le plus loin possible, sauf que la tête de Terry passe par là et inévitablement c’est l’accident. John Terry se fait exploser la face et finalement s’en tirera avec une belle frayeur, un joli traumatisme crânien et quelques neurones en moins certainement.

 

La cheville fracturée de Grégory Coupet (PSG)

Quand Lama n’était plus là et Sirigu pas encore, les bois du Paris-Saint-Germain étaient gardés par un certain Grégory Coupet. Réputé pour son professionnalisme et sa bonne humeur le gardien international subit ce soir de novembre 2009 une des pires blessures de sa longue carrière. Sur une balle en profondeur Auxerroise, le pied de Sylvain Armand dévie le ballon qui est voué à finir en corner. Mais Coupet ne l’entend pas de cette oreille et se précipite pour sauver le ballon en le taclant. Résultat il se prend le pied dans la pelouse et retrouve sa jambe dans une position parabolique. Et en plus y’a eu corner.

 

Le tibia écrasé de Marcin Wasilewski (Anderlecht)

Derby bouillant en Belgique entre les Mauves d’Anderlecht et les Rouches du Standard et malheur au perdant. Dans cette ambiance, le jeune Liégeois Axel Witsel voit le ballon filer devant lui sur le côté gauche mais il repère aussi le défenseur d’Anderlecht qui arrive lancé à pleine vitesse dans un tacle glissé, exprès ou pas Witsel écrase littéralement le tibia du pauvre Marcin Wasilewski qui se fracture sous l’impact. Immédiatement expulsé Axel Witsel écopera par la suite de 8 matchs de suspension. Pour la belle histoire Witsel et Wasilewski se sont serré la main la semaine dernière en Ligue des Champions lors d’un Zénith-Anderlecht. Même si Witsel clame toujours qu’il n’a pas fait exprès et que Wasilewski n’en croit pas un mot.

 

Les jambes cassées d’Eduardo et Aaron Ramsey (Arsenal)

Le combo d’Arsenal qui place deux joueurs dans la même catégorie de ceux qui se sont fait découpés sur les pelouses de Premier League. Pour Eduardo l’histoire aurait pu très mal finir puisque sans l’intervention de la medical team des Gunners le Croato-Brésilien aurait pu finir unijambiste. La faute à cet attentat de Martin Taylor le joueur de Birmingham qui lui massacre le tibia et la cheville. Eduardo lui a pardonné depuis mais n’a jamais retrouvé son niveau qui était le sien en signant à Arsenal. Aaron Ramsey lui a fait connaissance avec Ryan Shawcross, qui au contraire de Taylor a d’autres arguments techniques à faire valoir. Les deux jeunes joueurs disputent un ballon et emportés par leur élan il se télescopent, l’un finira indemne, l’autre aura la jambe cassée. Shawcross sera exclu et en larmes, tandis que le jeune Gallois quittera le Britannia Stadium sous les applaudissement des supporters de Stoke.

 

La jambe fracturée d’Aflie Haaland (Manchester City)

On connait tous cette image de Roy Keane découpant ce malheureux Norvégien anonyme de Manchester City sur un tacle qui n’en n’a que le nom. Mais connaissez-vous la vraie histoire de cet attentat ? En septembre 97, alors que Roy Keane se rompt les ligaments croisés, Alf-Inge Haaland harangue l’Irlandais, lui somme de se relever et lui glisse quelques amabilités. Trois ans et demi plus tard Roy Keane lui fait comprendre qu’il aurait mieux fait de se taire mais payera tout de même une amende de 155.000£ pour avoir avoué qu’il avait fait exprès. Sans blague Hitman.

 

Les tibias cassés de Djbril Cissé (Liverpool)

Octobre 2004 suite à une action anodine où Cissé tente de déborder le défenseur de Blackburn James Mac Eveley ce dernier tape dans la jambe gauche de l’ex-Auxerrois qui se brise sous l’impact. Après des mois de rééducation, le Djib’ est de retour sur les terrain et se prépare même en 2006 à s’envoler en l’Allemagne pour la Coupe du Monde. Mais lors du dernier match de préparation des Bleus face à la Chine à Saint-Etienne, Cissé le maudit plante sa jambe droit cette fois dans le gazon de Geoffroy Guichard et réussit à foutre son tibia en angle droit. Revenu depuis sur les terrains grâce à son mental d’acier, il doit certainement être soulagé de n’avoir que deux jambes sinon la suite on la devine facilement.

 

Le bras en équerre de Carles Puyol (FC Barcelone)

Match de Ligue des Champions entre le FC Barcelone et le SL Benfica cette saison. Un coup de pied de coin pour les Culés signifie que Carles Puyol monte pour tenter de placer sa chevelure dans les airs. Et ce qu’il va essayer de faire sans succès, mais en retombant il se réceptionne très mal sur son bras gauche qui se plie sous le choc. Bilan, un bras cassé et deux mois de repos pour le guerrier Catalan.

 

La jambe en mille morceaux de Oupa Ngulube (Carara Kicks)

Certainement une des images les plus insupportables à regarder et qui parle d’elle-même. Un duel entre Felix Muamba Musasa (Black Aces) et Oupa Ngulube (Carara Kicks) en Afrique du Sud qui termine mal pour le dernier cité. Une jambe brisée à de multiples endroits et huit matchs de suspension pour l’agresseur.

 

Bonus : le bon vieux tacle du football amateur

Match amateur sur un terrain boueux, le ballon est poussé trop loin par cet individu qui joue avec un bandeau quasiment sur les yeux, ce qui ne l’empêchera pas de dégommer la jambe du malheureux défenseur qui passait par là. Un beau bruit bien sec, qui rappelle que les pires blessures ne se situent pas forcément sur les terrains professionnels et face à des caméras.

 

Elias TOUMI
@Sir_Elias_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.