Ligue 1 killer

Bafétimbi Gomis est le seul joueur de Ligue 1 a avoir marqué contre le 20 clubs

Gignac : 18/20. Excellent. Ibrahimovic : 17/20. Très bien.  Cavani : 10/20. Honorable après seulement six mois de présence dans la classe. Kalou : 11/20. Peut mieux faire. Gomis : 20/20. Un bilan parfait… Si la LFP distribuait des notes comme au temps du collège dans la promo des buteurs de Ligue 1 2013/2014, c’est ce que ces cinq là pourraient entendre de la bouche de Maître Frédéric Thiriez. Mais puisque la Ligue n’est pas là pour distribuer les bons points, Les Remplaçants ont décidé de s’en charger. Et Bafé Gomis est à l’honneur puisque parmi ses compagnons il est le seul à avoir réussi à marquer contre les 20 clubs de l’élite.

 

Si on avait une appréciation à mettre au bas du bulletin de Bafé Gomis ça donnerait ça : «  Grâce à son but contre Evian le week-end passé, le petit Bafétimbi a bouclé la boucle et a montré à tous ses camarades de classe qu’il était capable de leur planter un pion. Félicitations du conseil de classe… ».

Dimanche dernier, à la 19ème minute du match Lyon-Evian (20ème journée de L1), le Lyonnais ouvrait le score et marquait pour la 1ère fois de sa carrière contre les Savoyards. Un but qui fait de lui le seul attaquant de Ligue 1 à avoir marqué contre chacune des équipes présentes au plus haut niveau cette saison.

 

9 victimes dans le Forez…

BaféGomis

Pour arriver à flinguer les 20 clubs, Gomis s’emploie depuis 2006. Et les premiers épinglés à son tableau de chasse ne sont autres que les Monégasques. Au soir de la 33ème journée les Verts reçoivent Monaco et Bafé attend la 84ème pour lancer sa chasse. Si d’habitude ce sont plutôt les panthères qui sont chassées, celle stéphanoise a décidé de prendre la position du chasseur. Lors de la saison 2005/2006 seul le club de La Principauté fait partie des proies abattues par Gomis. Mais le natif de la Seyne-sur-Mer ne compte pas en rester là. Dès la saison suivante c’est au tour de Toulouse (12ème journée), Rennes (25ème journée), Lyon (27ème journée) et Nantes (32ème journée) de prendre la foudre. Cinq clubs, soit un quart du chemin en moins d’une saison faut avouer que c’est pas mal. En 2007/2008 Gomis ne perd pas de temps et relance sa quête dès la 2ème journée. Cette fois c’est au tour de Valenciennes de passer à la casserole.  Au cœur de l’hiver, il exécute Lorient (16ème journée) et en reste là pour le moment. Même si Bafé continue évidemment de marquer, la poursuite de son exceptionnel record reprend en novembre 2008. Et ce n’est pas contre n’importe qui qu’il remet la machine en marche puisque c’est l’OM qui est sa 8ème victime (12ème journée). La même saison il marque aussi contre Lille lors de la 32ème journée. Le LOSC sera sa 9ème et dernière victime sous les couleurs stéphanoises.

 

… et  11 dans le Rhône

Après un bras de fer avec Les Verts à l’été 2009 pour quitter le Forez afin de rejoindre le voisin et ennemi lyonnais, il ne lui faut que six journées pour s’y remettre. Et cette fois c’est au tour du PSG. Un peu plus d’un mois plus tard Gomis, passé du statut de héros à celui de paria dans Le Chaudron, se pointe sur ses anciennes terres et marque le but de la victoire à la toute fin du derby (12ème journée). Et de 11 ! Pour le 12ème il faut attendre la 1ère journée de la saison suivante et un match à Nice. A la fin du mois de septembre 2011, Bafé fusille Bordeaux (8ème journée). Au mois de mars c’est Sochaux qui se fait snipper par la panthère (29ème journée) deux mois seulement avant Ajaccio (37ème journée). Au début de la saison dernière il ne reste plus que cinq clubs qui résistent à Bafé. En 2012/2013 deux vont venir s’ajouter aux quinze déjà punis par le franco-sénégalais. Au soir de la 13ème journée c’est Reims qui craque deux week-ends seulement avant que ne vienne le tour de Montpellier (15ème journée). Cette saison il ne restait donc que trois « irrésistibles ». Une résistance qui n’aura pas attendu les matches retour pour Guingamp (12ème journée) et Bastia (17ème journée). Le voilà à 19 ! Le dernier club à tomber, on l’a compris, c’est donc Evian qui aura tenu le plus longtemps contre Bafé. Il aura fallu attendre la 20ème journée de la saison 2013/2014 pour que l’attaquant lyonnais boucle la boucle débutait à la fin de l’exercice 2005/2006.

BaféGomis2

Même si Gignac et Ibrahimovic ne sont pas très loin d’égaler cette stat exceptionnelle, à 28 ans Bafé Gomis est le premier de sa génération à l’avoir fait. Un exploit qui montre ses qualités de tueur devant le but si certains en doutait encore. Aujourd’hui Gomis ne compte pas moins de 147 buts en 415 matches disputés. Bafé c’est 96 buts en Ligue 1, 8 en Ligue 2, 9 en Coupe de France, 8 en Coupe de la Ligue, 1 lors du Trophée des Champions, 12 en Champions League, 8 en C3 (4 en Coupe de l’UEFA et 4 en Europa League) ou encore 3 réalisations en Equipe de France… Bref, un buteur tout terrain puisque même pendant sa mise au placard par l’OL en début de saison il a scoré à 2 reprises avec la CFA. Des stats qui doivent certainement effrayer les futurs promus de Ligue 2, mais avec un peu de chance ils ne feront pas partie de son tableau de chasse puisque Gomis va quitter l’OL cet été… enfin s’il signe à l’OM ça change tout !

 

Nourredine REGAIEG
@Nourregaieg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.