Quand le PSG atomisait Rosenborg

En Ligue des Champions le PSG avait atomisé Rosenborg 7-2

Ce soir Paris est condamné a réaliser un coup d’éclat contre Chelsea pour donner une suite à son destin européen. A une autre époque, il y a presque 15 ans, le PSG avait pour la première fois de son histoire inscrit 5 buts dans un même match de Coupe d’Europe.

 

Après avoir conclu l’exercice 99/2000 à une seconde place et s’être donc directement qualifié pour la Ligue des Champions, le Paris-Saint-Germain attaque le nouveau millénaire dans la peau d’un club ambitieux. Voulue par le président Laurent Perpère, une toute nouvelle vague de joueurs débarque dans la capitale. Surnommée la « génération banlieue » par les médias et incarnée par Nicolas Anelka, Stéphane Dalmat ou Peter Luccin qui ont tous 22 ans, cette promotion est censée tout écraser sur son passage. Une promesse qui durera seulement 5 mois.

 

Une gifle en Europe et puis plus rien

En ce soir d’octobre 2000 dans un Parc des Princes alors bruyant, sous les yeux de 40 000 spectateurs le PSG leader du championnat de France accueille l’équipe Norvégienne de Rosenborg pour la 5ème journée de la 1ère phase de poules de la Ligue des Champions. Les hommes de Philippe Bergeroo sont alors 2ème derrière l’intouchable Bayern Munich mené par Kahn, Lizarazu, Scholl ou Elber et qui gagnera d’ailleurs la compétition cette année-là. Après avoir connu la défaite lors du match aller (3-1), les Parisiens doivent gagner face à ce concurrent direct pour accéder aux secondes phases de poules.

Laurent Robert
Laurent Robert

Les banlieusards sont là, les stars aussi. Lionel Letizi est le gardien du temple, sécurisé par le capitaine du soir Rabesandratana tandis que l’attaque est emmenée par Laurent Robert. Le plan se déroule comme prévu puisque dès la 16ème minute, Basma malheureux défenseur norvégien mis sous pression par Déhu fout son équipe dans la merde en marquant contre son camp. A partir de ce moment là le match devient fou. 24ème, Christian le Brésilien s’y reprend à deux fois pour tromper Jamtfall et à la 35ème c’est Nicolas Anelka qui fait parler sa vitesse pour bloquer le score à 3-0. Si jusqu’à présent les Norvégiens s’étaient montrés plutôt discrets, il vont instaurer un gros doute au PSG via l’intermédiaire de Christer George qui se moque deux fois de suite de Letizi en à peine 3 minutes (36′ et 38′). En se faisant rejoindre à 3-2 juste avant la mi-temps on se dit peut-être que les Parisiens vont douter au vu de la jeunesse de leur effectif (Distin, Bernard Mendy, Dalmat, Luccin, Ducrocq) mais c’est justement cette insouciance qui va faire basculer le match du bon côté. Juste avant le coup de sifflet de l’arbitre, c’est Peter Luccin qui remet son équipe dans les bons rails servi seul au second poteau par l’intenable Laurent Robert.
Au retour des vestiaires, les Parisiens tentent de poursuivre en imposant une étouffante domination pas récompensée dans un premier temps lorsque Anelka trouve le poteau. A 20 minutes de la fin du match, Bergeroo envoie Laurent Leroy dans le game à la place de Christian et il lui faudra 3 petites minutes pour se signaler avec une géniale balle piquée par dessus le portier de Rosenborg. Une dizaine de minutes plus tard alors qu’il s’apprêtait à reprendre un énième centre de Robert, il est accroché dans la surface. La sentence est transformée par l’ailier Réunionais dans une forme internationale ce soir-là. A 6-2 on se dit que le match est plié et que Paris a frappé un grand coup, mais Anelka viendra mettre une dernière banderille pour l’histoire.

Qualifiés après ce match, les Parisiens sortent ensuite de la compétition lors de la seconde phase de poules dans un groupe composé du Milan AC, de Galatasaray et … de la Corogne qui leur fera subir une incroyable défaite. Philippe Bergeroo se fera virer pour faire place à Luis Fernandez qui terminera la saison à une médiocre 9ème place, pendant que le Nantes de Vahirua fêtait son titre, une autre époque…

 

Elias TOUMI
@Sir_Elias_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.