Quand les Indiens voulaient jouer pieds nus

Lors de la Coupe du Monde les Indiens ont joué pieds nus

A quelques jours du début de la Coupe du Monde, Les Remplaçants vous replongent dans les anecdotes les plus marquantes de la compétition. En 1950, l’Inde à l’occasion de participer pour la première fois au Mondial organisé au Brésil. Mais l’équipe déclare forfait car la Fifa a interdit aux joueurs d’évoluer pieds nus sur le terrain. Récit d’une légende devenue réalité !

Aux Jeux Olympiques de Londres en 1948, les Indiens ont joué pieds nus.

Aux Jeux Olympiques de Londres en 1948, les Indiens ont joué pieds nus.

Il y a des histoires auxquelles on voudrait croire. Celle du Loch Ness par exemple, ou du Roi Arthur. Mélanges de faits réels et d’inventions de l’esprit, elles nourrissent nos envies de fantaisie dans ce monde si rationnel. L’histoire du forfait de l’Inde à la Coupe du Monde 1950 en fait partie. Partout sur Internet, on peut lire que le pays a refusé de participer au Mondial parce que la Fifa avait interdit aux joueurs d’évoluer pieds-nus sur le terrain. Si l’anecdote a une part de vérité, elle n’est la raison principale de ce retournement de situation.

 

Des JO au plus près de la pelouse

Tout commence lors des Jeux Olympiques de Londres en 1948. L’Inde participe à son premier tournoi de football en tant que nation indépendante. Lors du premier tour, l’équipe est éliminée de justesse par la sélection française (2-1). Mais plus que leur performance du jour, c’est bien la tenue des joueurs asiatiques qui a retenu l’attention du public ce jour-là. Certains ne portaient pas de chaussures de foot et jouaient pieds-nus !

En 1950, la Coupe du Monde doit se tenir au Brésil. Après deux éditions annulées à cause de la Seconde Guerre Mondiale, la compétition souhaite se relancer au plus vite. Sur les seize places disponibles, une seule est réservée aux pays asiatiques. Dans son groupe de qualifications, l’Inde doit affronter l’Indonésie, les Philippines et la Birmanie pour décrocher son ticket. Mais contre toute attente, ces trois pays déclarent forfaits avant même le début des éliminatoires. L’Inde se qualifie donc automatiquement pour sa première Coupe du Monde. Peu de temps après la nouvelle, la Fifa prévient la fédération indienne : à la différence des Jeux Olympiques, l’équipe ne pourra pas évoluer pieds-nus lors de la compétition.

En 1938, des joueurs indiens jouent pieds nus contre l’Australie.

 

« La Coupe du Monde ? J’connais pas! »

Le 22 mai 1950, l’Inde découvre les adversaires de son groupe. Elle affrontera le tenant du titre, l’Italie, ainsi que la Suède et le Paraguay. Mais le lendemain du tirage, un communiqué de presse diffusé par la fédération indienne ébranle le monde du foot: le président Moin-Ul-Hacq annonce que la sélection indienne ne participera pas aux phases finales du Mondial. Il évoque des désaccords sur le choix de l’équipe et un manque de temps en vue de la préparation du tournoi… Derrière ces fausses excuses auxquelles personne ne croit, la Fifa s’interroge.  Et si la fédération indienne n’avait pas digéré qu’on lui impose de jouer avec des chaussures ?

L'Uruguay remporte la Coupe du Monde au Brésil en 1950.

L’Uruguay remporte la Coupe du Monde au Brésil en 1950.

Dans une enquête parue dans Sports Illustrated Magazine, le journaliste Arindam Basu a remis en cause cette version de l’Histoire. Pour lui, elle n’est la principale raison de ce forfait soudain. La vérité serait-elle alors de l’ordre économique ? La fédération était-elle  trop pauvre payer un aller retour au Brésil à sa sélection ? Non, répond également le journaliste. S’il est vrai que des équipes comme la Turquie ont déclaré forfait par manque de moyens, l’Inde n’a pas connu un tel problème. La Fifa était prête à lui fournir une aide financière pour payer le voyage. L’explication du forfait indien est bien plus étrange ! Il s’explique par le manque de notoriété de la Coupe du Monde en Asie à cette époque. En effet, la fédération indienne a estimé que le Mondial n’était pas une assez grande compétition pour envoyer sa sélection de l’autre côté du globe. Les propos de Sailen Manna, capitaine de l’équipe à l’époque, confirme cette hypothèse : « On n’avait aucune idée de ce que représentait alors la Coupe du Monde. Si nous avions été mieux informés, on aurait pris l’initiative d’y aller. Mais pour nous, les JO étaient bien plus importants. Il n’y avait rien de plus grand! »

L’Inde n’a donc pas participé à la Coupe du Monde 1950 parce qu’elle a sous-estimé la grandeur de l’événement. Un choix que la fédération regrette aujourd’hui : deuxième pays le plus peuplé du Monde, l’Inde n’a jamais eu la chance de participer de nouveau au Mondial…

 

Nicolas DURDILLY
@NicolasDurdilly

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.