Saga Africa 2013

Point sur les joueurs qui devraient enflammer la CAN 2013

En France généralement quand on surveille les Africains ce n’est pas toujours pour de bonnes raisons. Loin de toutes ces considérations, côté football, les Remplaçants vous proposent de suivre quelques gars qui devraient ambiancer la compétition avec leur équipe nationale. A 17h00 débutera la 29ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations en terre Bafana Bafana. Si vous connaissez déjà les Drogba, Touré, Adebayor et autres Feghouli, l’édition de 2013 devrait nous révéler quelques petites surprises.

 

Lacina Traoré, l’un des plus grands joueurs du monde

Lacina Traoré
Et avec la crête tu mesures combien ?

Titre racoleur vous l’accorderez mais qui n’en demeure pas moins vrai. En effet, Lacina Traoré culmine à 2m03 sous la toise. Le longiligne attaquant de 22 ans a pris son envol en Europe depuis quelques années déjà, révélé sous le maillot de Cluj surprenant club Roumain. Après de bonnes prestations il se dirige du côté de la Russie pour défendre les couleurs du Kuban Krasnodar pendant une saison. Rapidement acclimaté il devient un redoutable buteur au pays des Tsars ce qui lui vaut un transfert cet été chez les « Galactiques » de l’Anzhi Makhachkala pour la rondelette somme de 19M€. Formant un duo d’enfer avec Samuel Eto’o il a déjà inscrit 15 buts cette saison. Ivoirien de son état, le natif d’Abidjan a également connu les joies de la sélection nationale où en deux apparitions il a planté deux fois. Dans un pays où grandir dans l’ombre de Didier Drogba n’est pas chose aisée, Lacina Traoré semble prendre le bon chemin. Les Éléphants inévitables favoris de la compétition comptent donc dans leurs rangs un talent de plus qui risque d’exploser aux yeux de l’Afrique entière en cet hiver 2013.

 

Thulani Serero, la gazelle au pays des Lions

Thulani Serero
Et avec une crête tu mesurerais combien ?

31 cm séparent Lacina Traoré et Thulani Serero le meneur de poche Sud-Africain pourtant en terme de football ça se vaut largement. Formé dans la succursale Sud-Africaine de l’Ajax Amsterdam, à Cape Town, Serero est fait dans le même moule que son prédécesseur dans l’entre-jeu Bafana Bafana : Steven Pienaar. Pour ne pas faire les choses à moitié, il suit les traces du jeune retraité international d’Everton en ralliant l’Ajax Amsterdam en 2011. Après un gros temps d’adaptation, commence à peine à montrer l’étendue de son talent du côté des Pays-Bas. Pas effrayé par le faible temps de jeu de son poulain, Gordon Igesund le sélectionneur Sud-Africain a décidé de lui confier les clés du milieu de terrain pour la compétition. Ultra vif et excellent dribbleur, Serero devrait faire tourner la tête à quelques-uns de ses vis-à-vis. Se révéler durant cette CAN à domicile pourrait lui permettre de gagner définitivement sa place en Eredivisie pour ensuite pourquoi pas poursuivre dans le sillage de Steven Pienaar auteur d’une très belle carrière outre-Manche.

 

Islam Slimani aka « Super Slim »

Islam Slimani
A gauche Slimani joue au loup avec Kadir

Dur de faire se faire un nom au sein de la sélection des Fennecs où règnent sans partage les Feghouli, Kadir ou Boudebouz, pourtant Islam Slimani joueur star du Chabab Riadhi de Belouizdad est en passe de réussir cet exploit. A 24 ans cet attaquant très puissant n’a jamais quitté son Algérie natale. Formé à la JSM Chéraga il rejoint le CR Belouizdad pour 8.000€ en 2009. Depuis il a pris une toute autre dimension, à coups de buts et de prestations XXL, en se révélant être un des meilleurs joueurs du pays. Audacieux, le sélectionneur des Fennecs Vahid Halilhodzic l’a intégré au groupe en mai dernier. Bien lui en a pris puisque Super Slim s’est montré décisif à quasiment chacune de ses apparitions, avec 5 buts en 7 sélections il se présente en Afrique du Sud avec un statut à confirmer. Annoncé dans plusieurs clubs de Ligue 1, il est suivi avec insistance par Troyes, Sochaux et même le Sporting Portugal. Nul doute qu’après une CAN réussie, d’autre clubs aux noms plus ronflants devraient s’ajouter à cette liste.

 

Julio Tavares, de Montréal-la-Cluse à Johannesburg 

Julio Tavares
Le rêve serait une attaque Mario Gomez et Julio Tavares à l’OM

En 2008 l’Egype remporte la CAN face au Cameroun et Julio Tavares vient de rejoindre le Bourg-Peronnas en CFA après avoir quitté son club de Montréal-la-Cluse dans l’Ain. En 2013, Julio Tavares participe à la CAN pendant que Camerounais et Egyptiens seront eux devant leur poste de télévision. Voilà la belle histoire de cet attaquant Cap-Verdien qui évolue actuellement sous les couleurs de Dijon en Ligue 2. Auteur de 6 buts en championnat cette saison le natif de Tarrafal Sao Miguel est l’atout offensif n°1 des Bourguignons à qui son absence durant cette CAN devrait faire mal. Totalement inexpérimenté en international, Julio Tavares est pourtant du haut de ses deux sélections, l’un des joueurs majeurs de la petite équipe du Cap-Vert. Positionné au côtés du Lillois Ryan Mendès, il devra aider son équipe à faire bonne figure dans le groupe de l’Afrique du Sud, de l’Angola et du Maroc. Ensuite Julio pourra retourner faire souffrir les défenses de L2 et pourquoi pas enchaîner sur une montée pour continuer la belle histoire.

 

Emmanuel Mbola, le surdoué

Emmanuel Mbola
Emmanuel Mbola a la lutte avec Chris Brown

A 14 ans et 8 mois vous faisiez quoi vous ? Emmanuel Mbola disputait lui son premier match international avec la Zambie contre les Pharaons Egyptiens. On vous voit venir, non Mbola ne mesure pas 1m93 depuis ses 11 ans, il atteint difficilement les 1m75. Loin des clichés de tous ces joueurs « présumés » le Zambien trace son chemin entre sélection et problèmes de transfert. Formé du côté des Mining Rangers en Zambie, il rallie très vite un plus grand club dont le nom pourrait ressembler étrangement à un titre de zumba : Zanaco. En 2009 il s’envole en direction de l’Arménie pour le géant Pyunik Erevan et il devient le premier Zambien à participer à la Ligue des Champions. La belle aventure s’arrêtera cependant au bout d’une saison pour une sombre histoire de transfert non validé par la FIFA. Il trouve rapidement preneur chez le Tout-Puissant Mazembe, l’un des mastodontes Africains. Repéré depuis longtemps en Europe après des essais à Arsenal ou Tottenham,  il se fait prêter à Porto en février 2012 pour un an. Arrivé au Portugal avec la jambe cassée il n’a pas encore foulé la pelouse du Estadio Dragao. Avec la sélection Zambienne, Mbola et sa trentaine de sélections arrive en Afrique du Sud pour défendre un titre surprise acquis l’année dernière au Gabon et en Guinée. Le protégé d’Hervé Renard a faim et il n’a pas encore 20 ans.

 

Wahbi Khazri, saute du coq à l’aigle

Whabi Khazri
Elle est belle ma crête ?

En 2009, Wahbi Khazri défendait le maillot des Espoirs Tunisiens, en 2012 celui des Espoirs Français, en 2013 il a finalement opté pour la sélection Tunisienne et ira donc à la CAN avec la tunique frappée de l’Aigle de Carthage. Formé à Bastia, il intègre rapidement l’équipe première à 18 ans. Naviguant entre le National et  la Ligue 2, il accède à la Ligue 1 cette saison avec une certaine réussite. Auteur déjà de 3 buts et surtout 5 passes décisives c’est un élément moteur du club Corse. Pourtant à ses yeux ce n’est peut-être pas suffisant pour pouvoir postuler à une place chez les grands Bleus. Au contraire de Ben Arfa ou Ben Yedder il a cédé aux sirènes Tunisiennes pour le plus grand bonheur du coach Sami Trabelsi. Il fêtera ses premières capes en Afrique du Sud ou sa qualité de dribbles mais surtout sa patte sur coup-franc pourront faire la différence. Placée dans le groupe de la mort, la Tunisie en aura bien besoin.

 

Ahmed Musa, le joker Nigérian

Ahmed Musa
Musa règne sur le ballon

A moins d’être un joueur aguerri de Football Manager ou un dénicheur de talents sur FIFA vous ne devriez pas avoir entendu parler d’Ahmed Musa. Pourtant il devrait se passer quelque chose avec cet attaquant de poche lors cette CAN. Formé au Nigéria il explose les records devant le but avant de rejoindre le VVV-Venlo aux Pays-Bas. Après de très bonnes prestation au pays de la tulipe, il attire l’oeil des scouts de Tottenham et il se dit qu’un club de Bundesliga serait prêt à miser 10M€ sur lui. Il rejoindra finalement le CSKA Moscou en 2012 pour 5M€. Appelé à devenir le successeur de Vagner Love à la pointe de l’attaque Moscovite, il met un peu de temps à s’adapter à cette nouvelle équipe et surtout à cette nouvelle culture. Jouant le rôle de joker, coincé entre ce même Vagner Love et le serial buteur Doumbia il fait petit à petit sa place au sein du club Russe. Auteur de 8 buts cette saison il est emmené dans les valises par Keshi le sélectionneur Nigérian à la CAN. Il fait office de belle promesse au milieu des Moses, Emenike et autres Uche. A 20 ans, il devrait jouer le même rôle qu’en club, celui de joker dynamiteur de défense, avant peut-être de devenir un titulaire indiscutable chez les Super Eagles. C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

 

 

Auraient pu-être également cités : Ghoulam (Algérie), Mohammed Rabiu (Ghana), Chahir Belghazouani (Maroc), Parfait Mandanda (RD Congo), Prince Segbefia (Togo), Fantamady Diarra (Mali), Yano (Angola), Abdul Razak (Côte d’Ivoire), Mubarak Wakaso (Ghana), Deo Kanda (RD Congo), Fakhreddine Ben Youssef (Tunisie), Abdelazziz Barrada (Maroc).

 

Elias TOUMI
@Sir_Elias_

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.