Young, wild and free

Les meilleurs jeunes joueurs de Ligue 1

Loin du niveau de ses voisins Européens, la Ligue 1 reste néanmoins un fabuleux vivier de talents. Les Remplaçants vous emmènent à la découverte de ceux pour qui l’avenir s’annonce radieux.

 

Quand l’agneau veut devenir Lion

Nom : Aboubakar
Prénom : Vincent
Age : 20 ans
Nationalité : Camerounais
Club: Valenciennes FC

Plus connu au Cameroun qu’en France, Vincent Aboubakar entame pourtant sa troisième saison de Ligue 1 sous les couleurs de Valenciennes. Le natif de Yaoundé est même une petite starlette au pays des Lions Indomptables où le peuple Camerounais voit en lui le « nouveau Eto’o ». Encore loin du niveau de son glorieux ainé, Aboubakar, 20 ans, peut se permettre encore d’osciller entre le statut d’espoir et celui de joueur qui a confirmé. Arrivé dans le Nord en 2010 à 18 ans en provenance du club phare de son pays, le Coton Sport Garoua, auréolé des titres de champion et de meilleur buteur, Aboubakar suscite de gros espoirs. Inclus dans le groupe Camerounais pour la Coupe du Monde 2010, il fait partie des plus jeunes joueurs du tournoi et ses apparitions sont remarquées. Cependant en Ligue 1, il brille par intermittence, notez tout de même son triplé contre Boulogne sur Mer, mais reste encore irrégulier. En progression, pour sa première saison complète il inscrit l’année dernière 6 buts en 27 matchs de championnat. Si cette année il est muet pour l’instant, Vincent Aboubakar est certainement l’un des joueurs les plus prometteurs à son poste en Ligue 1. Très puissant et actif le jeune Camerounais pèse sur les défenses et possède la panoplie complète de l’attaquant moderne avec une importante marge de progression. Un temps dans l’ombre de Gréogry Pujol, il ne pourra plus se cacher longtemps derrière ce rôle de doublure. Le temps presse mais pas trop puisqu’à 20 ans, Samuel Eto’o officiait à Mallorca et avait scoré à… 6 reprises en 30 matchs de Liga.

 

Le gardien buteur

Nom : Ahamada
Prénom : Ali
Age : 21 ans
Nationalité : Française
Club: Toulouse FC

Il y a 1 an et demi, Ali Ahamada n’était qu’un illustre inconnu, quatrième dans la hiérarchie des gardiens de but du Téfécé. Débarqué en 2009 en provenance de Martigues au centre de formation des Violets, Ahamada intègre alors une grande école de gardiens de buts incarnée par les Revault, Barthez, Bergeroo, Douchez ou encore Carrasso. Pourvu d’énormes qualités athlétiques, il est arrivé par hasard dans les buts à l’age de 13 ans après avoir évolué attaquant puis défenseur. En février 2011, il effectue sa première apparition en Ligue 1 contre Rennes en entrant en jeu à la 87ème minute pour remplacer Marc Vidal blessé. A la même période les deux premiers gardiens Pelé et Valverde sont également sur le flanc. Impressionnant il grattera une titularisation quelques mois plus tard et s’impose rapidement comme la doublure de Valverde. Ce dernier enchaînant les mauvaises performances, Alain Casanova décide de titulariser Ahamada dès avril 2011. Depuis cette date, on peut parler de trajectoire supersonique. Ali Ahamada enchaîne les matchs et les parades, découvre l’équipe de France Espoirs et clin d’oeil de l’histoire face à Rennes il se permet de marquer un but de la tête le 22 septembre dernier. A 21 ans il est l’une des plus belles promesses au poste de gardien de but, dans un style tout en puissance et vélocité il est « l’un des meilleurs sur sa ligne » selon Christophe Gardié l’entraîneur des gardiens à Toulouse. Promis à un grand avenir, il enchaîne les matchs de classe cette saison et pourrait devenir un grand Bleu d’ici peu, le poste de troisième gardien étant ouvert à la concurrence : Landreau, Carrasso, Ruffier sont sur les rangs. Leur expérience les garde, mais eux ils ne marquent pas de buts, alors attention à l’artiste Ahamada.

 

Le numéro 33 pour être discret

Nom : Zouma
Prénom : Kurt
Age : 17 ans
Nationalité : Française
Club: AS Saint-Etienne

Débuter en Ligue 1 à 16 ans, l’âge où certains signent leur premier contrat stagiaire, c’est le début de l’histoire de Kurt Zouma avec le football professionnel. Défenseur central au physique de colosse (1m87) il est déjà bien connu des amateurs du championnat de France. Plus souvent titulaire que remplaçant, le natif de Lyon vient de facturer une saison quasi complète avec 21 matchs au compteur. Buteur face à Nice et Sochaux, Kurt Zouma est un habitué des sélections nationales jeunes (U16, U17, U19). Fortement convoité durant le mercato estival notamment par des clubs Anglais comme les deux Manchester ou le surprenant Queens Park Rangers, les dirigeants affirment avoir repoussé des offres émanant à plus de 15M€. Pour l’anecdote  longtemps Kurt Zouma arborait la saison dernière le numéro 33 (réservé aux jeunes joueurs non inscrits à la LFP) et cela malgré ses nombreuses apparitions avec le groupe professionnel. Pour Christophe Galtier son coach c’était « un moyen de le protéger », mais difficile de cacher un tel talent. Auteur à l’image de son équipe d’un très bon début de saison, il compte déjà 5 titularisations et s’impose comme l’un des tous meilleurs à son poste au milieu de vieux briscards comme Marchal ou Mignot. L’avenir de Kurt Zouma devrait s’écrire en Bleu où la charnière centrale pourrait avoir une fière allure avec des noms comme le sien et ceux de Varane, Sakho ou Yanga-M’Biwa. A suivre, le futur lui appartient.

 

Le nouvel indispensable

Nom : Grenier
Prénom : Clément
Age : 21 ans
Nationalité : Française
Club: Olympique Lyonnais

Il y a quelques années s’imposer dans l’entre-jeu Lyonnais au milieu des Juninho, Essien, Diarra et autres Tiago relevait de l’exploit pour un jeune formé au club, demandez donc à Beynié et Valvidia. Depuis le déclin relatif de l’OL et l’arrivée aux commandes de Rémi Garde la donne à quelque peu changé et les Gones se tournent vers le centre de formation. Place donc aux Umtiti, Lacazette, Gonalons, Benzia et donc Clément Grenier. Cantonné dans un premier temps à un rôle de doublure dans l’ombre de Gourcuff, il répète tranquillement ses gammes. A l’été 2010, auréolé d’un titre de Champion d’Europe des U19 avec l’équipe de France, en concertation avec Rémi Garde, il recule d’un cran sur le terrain pour occuper le poste très moderne de milieu relayeur. Bien lui en a pris puisqu’il effectue une saison très correcte d’une trentaine de matchs, ponctués d’actions de grande classe. Parfois irrégulier, il était en balance avec Gourcuff en ce début de saison, mais la blessure de ce dernier a propulsé le jeune Grenier au poste de titulaire aux côtés de Malbranque, Mvuemba et Gonalons. Devenu un rouage quasi essentiel du dispositif de Rémi Garde cette saison il est impliqué sur 7 buts de l’OL. Auteur de sa première réalisation le 1er septembre dernier face à Valenciennes, Grenier à clairement franchi un cap cette saison. Avec de la confiance, du talent, de la discrétion et du travail, Clément Grenier pourrait bien devenir l’un des tous meilleurs milieux de terrain Français, à condition de continuer à se différencier de Gourcuff.

 

Auraient pu être cités : 

Massadio Haïdara, Jeff Louis (AS Nancy)

Faouzi Ghoulam (AS Saint-Etienne)

Mohamed Yattara, Jean-Christophe Bahebeck (ES Troyes)

Cédric Bakambu (FC Sochaux)

Lucas Digne, Gianni Bruno, Djibril Sidibé (Lille OSC)

Alexy Bosetti, Fabien Dao-Castellana (OGC Nice)

Gueïda Fofana, Samuel Umtiti, Alexandre Lacazette, Yassine Benzia (Olympique Lyonnais)

Rafidine Abdullah, Jordan Ayew (Olympique de Marseille)

Marco Verratti, Adrien Rabiot (Paris Saint Germain)

Wahbi Khazri, Florian Thauvin (SC Bastia)

Johan Martial (Stade Brestois)

Aissa Mandi (Stade de Reims)

Serge Aurier, Steeve Yago (Toulouse FC)

Nicolas Isimat-Mirin, Pape Abdou Camara (Valenciennes FC).

 

 

Elias TOUMI
@Sir_Elias_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.